Accueil Chine Monde Afrique Economie Culture/Edu Science/Tech Santé Société Environnement Tourisme Sports
-
Libreville : clôture du 9ème congrès du Parti démocratique gabonais
-
La France se félicite de l'engagement résolu de Nouakchott contre le terrorisme
-
Afrique du Sud : réunion du cabinet suite au retrait de confiance de l'ANC vis-à-vis du président Mbeki
-
Gabon: fin du congrès du PDG par l'élection d'un nouveau secrétaire général
-
Algérie : trois premiers tronçons de l'Autoroute Est-Ouest bientôt livrés
Libreville : clôture du 9ème congrès du Parti démocratique gabonais
  2008-09-22 08:57:08  

      LIBREVILLE, 21 septembre (Xinhua) -- Le 9ème congrès ordinaire du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 40 ans) a  pris fin, dimanche à la cité de la démocratie de Libreville, dans  une atmosphère enthousiaste. 

     En tant que président-fondateur du PDG, Omar Bongo Ondimba a  présidé la cérémonie de clôture des travaux du 9ème Congrès  ordinaire du parti sur une note d'espoir. 

     " Un nouvel espoir, un nouvel esprit est né", a déclaré Omar  Bongo Ondimba dans son discours de clôture.  

     Parlant de la discipline au sein du parti, il a invité  l'ensemble des militants à s'acquitter de leur cotisation  conformément aux statuts en vigueur. 

     Appelant à l'application de toutes les réformes entérinées par  le 9ème Congrès, Omar Bongo Ondimba a demandé à chaque militant de s'entourer des vertus qui caractérisent l'espoir. 

     Ainsi, le président-fondateur du PDG a souhaité que le parti  soit une puissance de masse et transformation en vue de réaliser  les projets de développement de tous les Gabonais. 

     D'après lui, ces objectifs ne peuvent être atteints que si  chacun se décide afin de rompre avec les comportements déviants. 

     Ce congrès a profondément révisé l'organigramme du parti. Deux  principaux organes dirigeants du parti ont été détachés du  secrétariat général. Il s'agit de l'Union des femmes du Parti  démocratique gabonais (UFPDG) et l'Union des jeunes dP parti  démocratique gabonais (UJPDG). 

     Les statuts du PDG ont été également révisés pour un meilleur  fonctionnement de cette formation politique. 

     L'actuel ministre gabonais de l'Agriculture et du Développement rural, Faustin Boukoubi, 54 ans, a été désigné au terme du 9ème  Congrès ordinaire du PDG au poste de secrétaire général en  remplacement de Simplice Nguedet Manzéla qui a occupé ces  fonctions pendant deux mandats successifs de 5 ans. 

     Le choix du nouveau secrétaire général du PDG par le  président-fondateur Omar Bongo Ondimba, a été l'une des grandes  décisions de ces assisses. 

     Mesurant la tâche qui l'attend, le promu a invité l'ensemble  des militants et élus du PDG à la consolidation de l'unité pour de nouvelles victoires.  

     Le secrétariat général est la seule instance de ce parti qui a  été presque totalement renouvelée lors de ces assises. 

     Les "dinosaures" tels que Léonard Andjembé, René Ndemezo'Obiang et Michel Menga ont laissé la place à de nouvelles figures. 

     Les nouveaux secrétaires généraux adjoints au nombre de six  sont : Emmanuel Nzé Bekalé (ancien ministre), Ernest Ndassikoula  (sénateur), Yolande Biké (ancien ambassadeur), Angèle Ondo (ancien ministre), Marcel Doupambi Matoka et Rigobert Ikambouyat Ndeka  (ancien ministre délégué). 

     Ouvert vendredi dernier par Omar Bongo Ondimba, les travaux du  9ème congrès ordinaires du PDG ont durée trois jours. 

     A cette occasion, plusieurs partis affiliés à la majorité  présidentielle ont manifesté leur amitié aux congressistes par des messages de soutien. Des délégués des pays amis comme la Chine, le Cameroun et la Guinée équatoriale ont assisté à la cérémonie  d'ouverture de ce congrès. 

     On rappelle que le PDG a été créé en 1968 à Koulamoutou,  chef-lieu de l'Ogooué-Lolo.