Accueil Chine Monde Afrique Economie Culture/Edu Science/Tech Santé Société Environnement Tourisme Sports
-
Le nouveau chef du gouvernement algérien reste à la tête du RND
-
Une nouvelle cimenterie mise en oeuvre à Madagascar
-
RDC : promotion d'une politique de diffusion des langues congolaises
-
Le comité de l'UA adopte quatre initiatives égyptiennes
-
L'UE accorde 750 millions de dollars à l'Ouganda pour son développement
Le nouveau chef du gouvernement algérien reste à la tête du RND
  2008-06-26 10:43:37  

     ALGER, 25 juin (Xinhua) -- Le nouveau chef du gouvernement  algérien, Ahmed Ouyahia, a été réélu mercredi secrétaire général  du Rassemblement national démocratique (RND, un des principaux  partis politiques en Algérie), mercredi à Alger, par les 1.379  participants au 3ème congrès national du RND. 

     M. Ouyahia est à la tête du RND depuis 1999. Il a adhéré à ce  parti dès les premières semaines qui ont suivi sa fondation en  1997. 

     A l'ouverture du congrès national du RND mercredi matin, M.  Ouyahia a souligné dans son allocution, que sa formation politique "est en droit de revendiquer la part du devoir national qu'elle a  assumée". 

     "La famille du RND est en droit de revendiquer fièrement et  sans surenchère, la part de devoir national qu'elle a assumée avec courage, face à la barbarie terroriste et pour la remise sur pied  de la patrie qui était meurtrie et déstabilisée", a-t-il affirmé. 

     Selon M. Ouyahia, l'ennemi de l'Algérie aujourd'hui "est moins la traîtrise criminelle d'un terrorisme qui doit être combattu et  qui est condamné à l'extinction, il réside plutôt dans ce qui fait encore notre faiblesse et qui, hier, a déjà été à l'origine de  notre tragédie nationale". 

     M. Ouyahia a également réaffirmé le soutien du RND "aux  efforts et à l'action" du président algérien Abdelaziz Bouteflika  qui, a-t-il soutenu, "pourra toujours être assuré de notre loyal  soutien", au sein des institutions, dans le cadre de l'Alliance  présidentielle et en tant que famille politique notamment, "aux  échéances politiques majeures qui s'annoncent pour bientôt". 

     Le président Bouteflika a procédé lundi à un remaniement  ministériel et nommé Ahmed Ouyahia chef du gouvernement, en  remplacement de Abdelaziz Belkhadem. 

     Ahmed Ouyahia a été chef du gouvernement algérien de 1995 à  1998 et de 2003 à 2006.