Flash>>
- Une tempête de sables pourrait frapper la Chine dans les 3 jours à  venir (2007-02-26)- Sénégal-présidentielle : Wade devance Tanor et Seck (2007-02-26)- Libération d'un Français détenu en Iran (2007-02-26)- Départ du président irakien pour des examens médicaux en Jordanie (2007-02-26)- Mali : création d'une alliance de partis pour la présidentielle (2007-02-26)- Sénégal-présidentielle : Prolongation des votes (2007-02-26)
 
La France adopte un programme national pour le développement durable des forêts
  2006-06-03 15:58:53  

     PARIS, 2 juin (XINHUA) -- Le gouvernement français a adopté un programme forestier national pour la décennie 2006-15, fixant  les objectifs et une série d'action pour le développement durable  des forêts dans le pays, a annoncé vendredi un communiqué. 

     Avec 15,3 millions d'hectares, la forêt française occupe 27,1% du territoire national. Elle représente 0,4% des surfaces  forestières mondiales et 11 % de celles de l'Union européenne, ce  qui la place en troisième position derrière la Suède et la  Finlande, selon les chiffres officiels. 

     Ce document d'orientation stratégique a été mis au point sous  l'égide du Conseil supérieur de la forêt, des produits forestiers  et de la transformation du bois, une instance présidée par le  ministre de l'Agriculture, dans laquelle les acteurs de la filière sont largement représentés.  

     La gestion forestière doit aujourd'hui faire face à cinq  enjeux : le changement climatique, l'ère de l'après-pétrole, la  protection de la biodiversité, les démarches territoriales car  elle participe au développement de l'espace rural, l'adaptation de ses productions au marché avec, pour corollaire, la contribution à l'emploi, selon le gouvernment.  

     Le PFN recommande notamment l'augmentation des productions  forestières et l'amélioration de leur transformation en favorisant le regroupement technique et économique des propriétaires, le  renforcement du poids et de la compétitivité des industries de la  filière, notamment par la conquête de nouveaux marchés, le soutien à la recherche-développement pour renouveler les produits et les  débouchés (matériaux bois-composites, papiers "intelligents",  biocarburants, filière bois-énergie...), la réduction des coûts de transport, l'amélioration de la qualité en relation avec les  normes européennes et internationales. 

     Le programme prévoit également l'accroissement de la  contribution de la filière forestière à la lutte contre le  changement climatique : utilisation accrue du bois (qui stocke le  CO2) dans la construction, et valorisation de la biomasse pour le  chauffage et les transports, ainsi que la promotion d'une gestion  associant la production forestière à l'amélioration de la  biodiversité. Fin  

  Liens connexes