Côte d'Ivoire: Un nouveau gouvernement pour conduire la transition
  2005-12-29 15:11:53
 

     Côte d'Ivoire: Un nouveau gouvernement pour conduire la transition  (PAPIER GENERAL)  

     ABIDJAN, 28 décembre (XINHUANET) -- Le Premier ministre ivoirien  Charles Konan Banny a formé son gouvernement, dont la liste a été  rendue publique mercredi à Abidjan. 

     Le président ivoirien Laurent Gbagbo a signé un décret portant sur la nomination des membres du gouvernement, décret qui a été lu par le porte-parole de la présidence ivoirienne, Désiré Tagro,  devant la presse. 

     Selon la liste, le nouveau gouvernement ivoirien chargé de  conduire la transition comporte 32 personnes (y compris le Premier ministre), dont 2 ministres d'Etat, 27 ministres et 2 ministres  délégués auprès du Premier ministre. 

     Les 31 ministères du nouveau gouvernement ont été répartis  d'une manière équilibrée parmi les 10 parties signataires de  l'accord de paix Linas-Marcoussis et la société civile. 

     Deux ministères sont placés sous la gestion directe du Premier ministre (Finances et Communication), 7 autres ont été attribués  au Front populaire ivoirien (FPI, parti au pouvoir), 5 au Parti  démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, ex-parti unique), 5 au  Rassemblement des républicains (RDR, opposition), 5 aux Forces  nouvelles (FN, regroupement des trois mouvements rebelles), un à  l'Union pour la paix et la démocratie en Côte d'Ivoire (UDPCI,  opposition), un au Mouvement des forces d'avenir (MFA, opposition), un au Parti ivoirien des travailleurs (PIT), un à l'Union  démocratique et citoyenne (UDCY), et 5 à la société civile. 

     Selon une source proche du dossier, les FN avaient  initialement obtenu 6 postes, mais elles ont proposé un candidat  issu de la société civile. 

     Antoine Bohoun Bouabré, ancien ministre d'Etat de l'Economie  et des Finances (FPI), occupe le poste de ministre d'Etat chargé  du Plan et du Développement, alors que Guillaume Soro, secrétaire  général des FN et ancien ministre d'Etat chargé de la  Communication, devient le ministre d'Etat chargé de la  Reconstruction et de la Réinsertion. 

     Un total de 16 ministres dans l'ancien gouvernement dirigé par Seydou Diarra (2003-2005) ont été retenus dans l'équipe de M.  Konan Banny qui comprend quatre femmes. 

     René Aphing Kouassi, un magistrat, et Joseph Dja Blé,  commissaire de police spécialiste des renseignements généraux, qui ne sont pas politiquement marqués ont été retenus pour gérer les  ministères sensibles de la Défense et de la Sécurité intérieure ( appelé désormais ministère de l'Intérieur), détenus aussi par deux personnalités issues de la société civile dans le cabinet de  Seydou Diarra. 

     Par ailleurs, M. Konan Banny a aussi fait appel à Charles Diby  Koffi, actuel directeur général du Trésor et de la Comptabilité  publique pour le déléguer au ministre de l'Economie et des  Finances, et à Martine Coffi Studer, directrice d'Océan Ogilvy ( agence de publicité et de communication) et inconnue jusqu'alors,  pour le ministère de la Communication. 

     Les membres du nouveau gouvernement se sont réunis mercredi  après-midi autour du président Laurent Gbagbo pour participer au  premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement, a constaté  un journaliste de l'agence Xinhua (Chine nouvelle). 

     Mais trois ministres, dont Guillaume Soro, n'étaient pas  présents au Conseil des ministres, tenu au Palais présidentiel  d'Abidjan. 

     "C'est un gouvernement de mission. La mission est essentielle.  Il s'agit, à la fin de la durée de ce gouvernement, que notre  territoire soit libéré de toutes les armes", a indiqué M. Konnan  Banny à l'issue du Conseil des ministres. 

     Il a également fait savoir que les premières actions du  gouvernement consisteront à assainir les environnements de toutes  les villes ivoiriennes et à faciliter les pèlerinages des  musulmans ivoiriens.  

     Après le Conseil des ministres, les ministres issues de  différentes parties ivoiriennes semblaient être contents de la  composition du gouvernement. Mais des manifestations ont eu lieu  dans la soirée à Abidjan pour protester contre la formation d'un  tel gouvernement, ce qui a poussé le chef d'état-major de l'armée  ivoirienne, le général Philippe Mangou à faire une déclaration sur la télévision nationale pour calmer le jeu. 

     Charles Konan Banny, 63 ans, avait été nommé Premier ministre  ivoirien, le 4 décembre, pour conduire un gouvernement chargé de  mettre en oeuvre les différents accords de paix avant le 30  octobre 2006, date limite désignée par l'Onu pour la prochaine  élection présidentielle en Côte d'Ivoire.  

     Le gouvernement de transition ivoirien aura pour principales  missions de démarrer le désarmement, de réaliser la réunification  du pays, de redéployer l'administration dans l'ensemble du pays,  et d'identifier les électeurs avant la prochaine élection  présidentielle. Fin      

     Liste du nouveau gouvernement ivoirien   

     ABIDJAN, 28 décembre (XINHUANET) -- Le Premier ministre ivoirien  Charles Konan Banny a formé son gouvernement, dont la liste a été  rendue publique mardi à Abidjan. 

     Selon la liste, les 31 ministères du nouveau gouvernement ont  été répartis parmi les 10 parties signataires de l'accord de paix  Linas-Marcoussis (France, janvier 2003), ainsi que la société  civile. 

     Voici la liste des membres du gouvernement ivoirien :  

     Premier ministre, Ministre de l'Economie et des Finances,  Ministre de la Communication : Charles Konan Banny; 

     Front populaire ivoirien (parti au pouvoir), 7 postes : 

     Ministre d'Etat, Ministre du Plan et du Développement :  Antoine Bohoun Bouabré; 

     Ministre des Mines et de l'Energie : Emmanuel Léon Monnet; 

     Ministre de la Fonction publique, de l'Emploi et de la Réforme administrative : Hubert Oulaye; 

     Ministre de la Production animale et des Ressources  halieutiques : Alphonse Douati; 

     Ministre de la Réconciliation nationale et des Relations avec  les Institutions : Sébastien Dano Djédjé; 

     Ministre de l'Education nationale : Michel Amani N'Guessan; 

     Ministre de la Lutte contre le Sida : Mme Christine Adjobi; 

     Parti démocratique de Côte d'Ivoire (ex-parti unique), 5  postes: 

     Ministre des Affaires étrangères : Youssouf Bakayoko; 

     Ministre des Infrastructures économiques : Patrick Achi; 

     Ministre de la Santé et de l'Hygiène publique : Rémi Allah  Kouadio; 

     Ministre de l'Industrie et de la Promotion du secteur privé :  Mme Marie Téhoua Amah; 

     Ministre de la Jeunesse, de l'Education et des Sports :  Dagobert Banzio; 

     Rassemblement des républicains (opposition), 5 postes: 

     Ministre de l'Agriculture : Amadou Gon Coulibaly; 

     Ministre de la Construction, de l'Urbanisme et de l'Habitat :  Marcel Amon Tanoh; 

     Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche  scientifique : Cissé Ibrahima; 

     Ministre des Nouvelles technologies de l'Information et de la  Communication : Hamed Bakayoko; 

     Ministre de la Famille et des Affaires sociales : Mme Jeanne  Brou Peuhmond; 

     Forces nouvelles (rébellion), 5 postes : 

     Ministre d'Etat, Ministre chargé du Programme de la  Reconstruction et de la Réinsertion : Guillaume Soro; 

     Ministre de la Solidarité et des Victimes de guerre : Louis  André Dakoury-Tabley; 

     Ministre du Commerce : Moussa Dosso; 

     Ministre du Tourisme et de l'Artisanat : Amadou Koné; 

     Ministre de l'Enseignement technique et de la Formation  professionnelle : Youssouf Soumahoro; 

     Mouvement des forces de l'avenir (opposition), un poste:  

     Ministre des Transports : Innocent Anaky Kobenan; 

     Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire ( opposition), un poste: 

     Ministre de la Coopération et de l'Intégration africaine :  Mabri Toikeusse; 

     Union démocratique et citoyenne, un poste: 

     Ministre de la Culture et de la Francophonie : Théodore Mel Eg; 

     Parti ivoirien des Travailleurs, un poste: 

     Ministre de l'Environnement et des Eaux et Forêts : Jacques  Andoh; 

     Société civiles, 5 postes: 

     Ministre de la Défense : René Aphing Kouassi; 

     Ministre de l'Intérieur : Joseph Dja Blé; 

     Ministre de la Justice et des Droits de l'Homme : Mamadou Koné (proposé par la rébellion, qui detient ce portefeuille); 

     Ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de  l'Economie et des Finances : Charles Diby Koffi; 

     Ministre déléguée auprès du Premier ministre chargé de la  Communication : Mme Martine Coffi Studer. Fin