Communiqué conjoint de la Chine et de la Russie
  2005-07-04 10:10:31
 

     NOVOSIBIRSK (Russie), 3 juillet (XINHUANET) -- A l'issue de la  visite d'Etat du président chinois Hu Jintao en Russie, la Chine  et la Russie ont publié dimanche un communiqué conjoint pour  mettre en exergue leur position sur le terrorisme, la réforme de  l'ONU et le problème nucléaire sur la Péninsule coréenne.  

     Le communiqué conjoint indique que la situation internationale  connaît de profonds changements et que de plus en plus de pays  soutiennent la multipolarisation du monde et la diversité de  modalités de développement.  

     Bien que la mondialisation et la coopération régionale  croissante apporte de nouvelles oppportunités, des problèmes de  sécurité traditionnels et non traditionnels posent de graves  menaces pour la paix et la stabilité mondiales, note le communiqué. 

     Appréciant le rôle du partenariat stratégique sino-russe dans  l'établissement d'un nouvel ordre mondial, le communiqué souligne  que les deux pays sont déterminés à travailler avec d'autres pays  pour maintenir l'harmonie et le développement du monde. 

     Pas de "deux poinds, deux mesures" sur le problème du  terrorisme  

     Le communiqué réitère que l'engagement des deux parties à  lutter contre toutes les formes de terrorisme et appelle au  renforcement de la coopération internationale et à l'établissement d'une stratégie à long terme et globale sur la lutte contre le  terrorisme sous la coordination de l'ONU et du Conseil de sécurité, et conformément à la Charte de l'ONU et des normes du droit  international. 

     La Chine et la Russie s'opposent à lier le terrorisme avec des  pays, nationalités ou religions particuliers et s'opposent aussi à "deux poids, deux mesures" sur le problème de terrorisme, affirme  le communiqué. 

     La Chine et la Russie, toutes les deux victimes du terrorisme,  renforceront leur coopération dans la lutte contre le terrorisme,  ajoute le communiqué. 

     Pas de réforme pressée du Conseil de sécurité  

     La Chine et la Russie estiment que l'ONU joue un rôle  irremplaçable dans la sauvegarde de la paix et de la sécurité  mondiale, et que les efforts doivent être déployés pour permettre  à l'ONU de jouer un rôle plus important dans le règlement des  problèmes internationaux majeurs, indique le communiqué.  

     Les deux parties soutiennent les réformes de l'ONU et estiment  que les réformes doivent viser à renforcer le multilatéralisme, à  améliorer l'autorité et l'efficacité de l'organe mondial, et sa  capacité à faire face aux nouveaux défis et menaces. 

     Les deux pays estiment que la réforme du Conseil de sécurité de l'ONU doit se baser sur un consensus large au moyen de  consultations car cela concerne les intérêts fondamentaux de  toutes les parties.  

     Pour éviter la division parmi les membres de l'ONU, la Chine et la Russie s'opposent à l'établissement d'un calendrier pour la  réforme du Conseil de sécurité de l'ONU et à l'organisation d'un  vote sur tout projet qui manque de consensus, selon le communiqué. 

     Les deux pays espèrent que le sommet de l'ONU prévu du 14 au 16 septembre à New York pourra adopter des résolutions qui  démontreront la continuité des objectifs et des tâches formulés  dans la Déclaration du Millénaire de développement (OMD) de l'ONU, indique le communiqué.  

     Ces résolutions doivent aider les pays à renforcer les efforts  pour réaliser ces objectifs et tâches et permettre à l'ONU  d'améliorer sa capacité de coordination dans des domaines  importants, souligne le communiqué, avant d'ajouter qu'elles  doivent également consolider le système de sécurité collective au  21ème siècle et aider à établir un nouvel ordre mondial stable et  équitable. (à suivre)  

(1)        (2)