L'ex-Premier ministre centrafricain Koyambounou acquitté
  2004-12-07 19:29:54
 

     YAOUNDE, 7 décembre (XINHUANET) -- L'ex-Premier ministre  centrafricain Gabriel-Jean-Edouard Koyambounou et deux de ses  anciens collaborateurs, poursuivis pour détournements de fonds  publics, ont été acquittés lundi soir par la Cour criminelle de  Centrafrique, a confirmé mardi une source de Bangui. 

     "Les infractions de détournement de deniers publics et de  recel ne sont pas constituées à l'égard des accusés et, en  conséquence, elle (la Cour) les acquitte", a déclaré le président  de la Cour, Jean-Noïl Bangué. 

     Le ministère public a trois jours pour se pourvoir en  cassation. 

     Le procureur général près la Cour d'appel, qui représentait le ministère public, avait requis 12 ans de travaux forcés contre  Koyambounou et la confiscation de ses biens à hauteur de 3  millions francs CFA (4 500 euros), ainsi que 12 mois de prison  assortis de sursis contre ses co-accusés. 

     Koyambounou, proche du président déchu Ange-Félix Patassé,  renversé le 15 mars 2003 par l'actuel chef de l'Etat François  Bozizé, était accusé d'avoir détourné en 2000, alors qu'il  occupait les fonctions d'Inspecteur général d'Etat, plus de 100  millions FCFA avec la complicité de ses deux collaborateurs. 

     Son procès a ouvert lundi, en fin de matinée, la seconde  session annuelle ordinaire de la Cour criminelle de Centrafrique  qui prendra fin le 14 janvier et au cours de laquelle quelque 150  personnes, dont M. Patassé et des anciens ministres seront jugés.  Fin